Comment créer sa propre marque de cosmétique?

Pour créer sa propre marque de cosmétique il faut suivre des étapes bien précises. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir à ce sujet.
créer sa propre marque de cosmétique
Table des matières

Vous en doutez certainement, ce sera un véritable parcours de combattant pour concevoir votre marque de cosmétique. Toutefois, il est possible de créer sa propre marque de cosmétique en suivant des étapes précises et en étant motivé. On vous explique.

L’étude de marché

Un homme et une femme debout devant un mur où sont inscrits des graphes de données.

Avant de penser à vous imposer sur le marché des cosmétiques et d’y avoir une part, il faut d’abord en faire l’étude pour détecter entre autres les opportunités commerciales. C’est le premier point et c’est celui qui déterminera la suite. Grâce à l’étude de marché que vous allez effectuer, vous pourrez avoir une idée précise des grandes tendances du marché des marques de cosmétiques. Vous en saurez plus sur les segments de clientèles existants, mais aussi sur les comportements d’achat des consommateurs.

C’est aussi le moment d’évaluer vos forces et faiblesses, l’intensité concurrentielle qui existe, les stratégies commerciales de vos concurrents, etc. À ce propos, le secteur de la beauté est hautement concurrentiel et compte déjà de nombreuses marques. Toutefois, cela ne vous en empêchera pas de vous tailler une part.

La difficulté des nouvelles marques indépendantes

Si la situation devient de plus en plus compliquée pour les marques indépendantes, c’est parce que les grandes et les moyennes surfaces contrôlent plus de la moitié du secteur. Il y a également la parfumerie sélective qui détient plus du tiers du marché. Elle est composée des parfumeurs traditionnels, mais également de grandes chaînes nationales, de grands magasins, des franchises, etc. Il y a aussi les pharmacies et parapharmacies chez qui on retrouve une petite part de marché.

Les tendances du marché : l’esthétique et le bio

Le domaine des cosmétiques est très vaste et évolue constamment. En ce moment, nombreux sont ceux qui s’intéressent à l’esthétique médicale, qui semble être revenue à la mode. C’est également le cas avec les cosmétiques bios et naturels. L’engouement pour ces deux types de produits cosmétiques en particulier peut se comprendre quand on voit que les femmes pensent maintenant à se faire belles en utilisant les produits les plus sains possible, en optant pour des soins naturels et même en préférant les produits de maquillage bio.

Avant de se servir d’un produit de beauté, une nouvelle habitude s’installe peu à peu, où l’on vérifie les composants de chaque produit avant l’achat. L’esthétique et le bio sont des tendances très vendeuses en ce moment, et vous pouvez surfer sur cette vague pour créer votre gamme de produits.

Quel concept pour bien se positionner ?

Le marché étant hautement concurrentiel, il vous faut un concept suffisamment fort pour intéresser votre cible. Alors, après avoir passé l’étape de l’étude de marché, il vous faudra déterminer soigneusement le type de positionnement commercial auquel vous aspirez. Vous devrez vous poser des questions précises et y apporter des réponses :

  • Quel genre de cosmétiques comptez-vous mettre sur le marché ?
  • Qui est votre cible ? (hommes, femmes, adultes en général, enfants, tout le monde, etc.)
  • Quelle sera la fourchette de prix de vos produits ?
  • Les produits viennent-ils satisfaire un besoin ? Etc.
Les mains d'une femme tenant une pipette d'huile à côté d'un flacon d'huile et d'une plante.

À travers toutes ces questions, vous pourrez déterminer un processus de fabrication adapté à votre situation. Vous pourrez mieux affiner vos diverses stratégies d’intégration sur le marché des cosmétiques. À cet effet, il faudra déterminer les canaux de distribution à privilégier. Il peut s’agir d’une distribution en ligne, des pharmacies et parapharmacies, des boutiques dédiées, etc. Aussi, vous pouvez en choisir plusieurs à la fois, en fonction de ce que votre étude de marché aura révélé.

Servez-vous ensuite du “storytelling” pour mettre en avant l’identité de votre marque. Véridique ou quelque peu modifiée, à vous de broder autour de votre marque grâce à tous ces éléments à votre portée, pour créer une belle histoire, un beau concept. Comment en avez-vous eu l’idée, à quel public avez-vous pensé, dans quel univers évoluera votre marque, etc. Il est question de capter l’attention de votre cible et de l’amener à s’intéresser à vos produits cosmétiques.

Déposez votre marque

Ça y est ! Vous avez défini un concept intéressant et accrocheur et vous avez votre marque de cosmétique…mais pas tout à fait. Vous ne pourrez vous targuer de cela, que si vous déposez le nom de votre marque. Cela se fait à l’INPI, l’Institut National de la Propriété Intellectuelle et c’est le seul moyen que vous ayez pour protéger votre formule des fraudes qui sont nombreuses dans le milieu. De même, en cas de problème avec le nom de votre marque de cosmétique, vous pourrez le défendre sans rougir devant des tribunaux si nécessaire.

Trouvez un bon canal de distribution

Cela peut se faire de deux manières. Vous pouvez décider de distribuer les produits de votre marque en maintenant un contact physique avec votre clientèle via une boutique physique. L’autre solution consistera à faire de la vente en ligne, ce qui vous laisse une large ouverture puisque vos produits, avec une bonne stratégie de communication, gagneront beaucoup en visibilité. Vous l’aurez deviné, chacune de ces solutions possède ses avantages et ses limites. Cependant, le choix de votre canal de distribution peut prendre en compte certains critères.

Ainsi, il est bien plus simple de commercialiser des produits bios avec des prix un peu au-dessus de la moyenne dans les boutiques exclusives. La particularité de celles-ci, c’est qu’elles ne vendent qu’une seule marque de produit. Il y a aussi le pop-up store que vous pourrez installer dans un endroit bien fréquenté comme un quartier marchand par exemple ou en centre-ville. Sinon, vous pouvez toujours opter pour les corners de grands magasins. Cela pourrait être une expérience intéressante pour vous.

Le statut juridique adapté à une marque de cosmétiques ?

C’est une entreprise que vous êtes amenée à mettre sur pied en créant votre marque de cosmétique. Elle aura donc besoin d’une forme juridique, ce qui signifie qu’il y aura des procédures à mettre en place et des démarches à réaliser. Toutefois, il faudra choisir le statut juridique avec vigilance, car son impact sera grand sur votre entreprise de cosmétiques.

En effet, c’est le statut juridique que vous allez choisir qui déterminera votre régime social, fiscal, la prise des décisions, votre responsabilité par rapport aux dettes, etc. Il est donc important de choisir en conséquence et au besoin, de demander des conseils à des experts dans le domaine. Plusieurs choix s’offrent à vous concernant le statut. Vous pouvez avoir une microentreprise, une entreprise individuelle, une société par actions simplifiée (SAS), ou encore une société à responsabilité limitée (SARL).

Créer sa propre marque de cosmétiques : les besoins 

Ils sont d’ordre humain et matériel, car votre seule connaissance ne suffira pas à faire développer votre entreprise.

Les besoins matériels

C’est en fonction des caractéristiques de votre projet que vous déterminerez les éléments matériels dont vous aurez besoin pour l’exercice de vos activités. Toutefois, il y aura des coûts à prévoir pour mener à bien le lancement de la marque. Il s’agit des frais pour la recherche en laboratoire, la conception et aussi la distribution des produits. Il y a aussi des frais concernant la création de l’entreprise, les investissements marketing, la publicité, etc.

Dans le cas d’une boutique en ligne, il est possible que les coûts soient moins élevés. Néanmoins, il y aura quand même un coût pour la création du site, la maintenance, la recherche et le développement de l’audience, etc. Cependant, si vous devez avoir au moins une boutique physique, il y aura des frais liés à la location ou à l’ achat des locaux, l’aménagement, les dépenses courantes, etc.

Gros plan sur des mains préparant un produit cosmétique naturel à base d'orange en laboratoire. Des flacons et des tranches d'orange sont posés sur la table de laboratoire.

Les besoins humains

Vous aurez besoin de vous entourer d’un personnel compétent à qui vous allez confier des tâches en fonction de leurs compétences. Cela suscitera des coûts conséquents en termes de salaires qu’il faudra prendre en compte. Aussi, vos besoins vont dépendre du type de projet que vous avez pour votre marque de cosmétique et de son ampleur. Ainsi, vous pourriez avoir besoin d’un personnel administratif, d’une équipe de production, d’une équipe marketing, d’une équipe pour le service après vente, etc.

Toutefois, vous avez aussi la possibilité d’externaliser certaines fonctions. Ainsi, pour la gestion de votre boutique en ligne, vous pouvez déléguer les tâches à une agence web par exemple. De même, au lieu d’avoir une équipe marketing, vous pouvez confier cette partie à une agence marketing, etc.

Autres services annexes à considérer

Vos besoins financiers doivent être pris en compte dans vos prévisions et ils ne s’arrêtent pas uniquement au personnel et aux matériels. Il faudra considérer également :

  • L’assurance professionnelle
  • Les frais concernant la gestion administrative
  • La comptabilité, etc.

Si vous n’arrivez pas à évaluer précisément tous ces frais, il vous suffira de demander des devis auprès de professionnels compétents dans les domaines concernés. Cela vous aidera à faire des estimations de façon réaliste. Aussi, demandez plusieurs devis pour comparer les prix et avoir une juste moyenne des prix pratiqués.

Comment établir un plan marketing pour une marque de cosmétiques ?

Pour que votre marque de cosmétiques soit rentable, il est important de trouver des clients, mais surtout de les fidéliser. Pour y arriver, il faudra mettre en place un plan marketing efficace qui vous permettra d’attirer vos clients. Afin de mettre tout cela au point, il faudra prendre en compte votre positionnement commercial, vos objectifs, votre budget, etc. Parmi les actions à mettre en place, vous pouvez vous servir de :

Internet

Rares sont les marques qui ne sont pas sur internet. La toile est un excellent moyen de toucher le plus grand nombre de clients potentiels. Vous pourrez par ce moyen, créer des liens avec eux et vous faire connaître. C’est ainsi que vous pouvez concevoir un site internet qui sera la vitrine de votre marque de cosmétiques.

Pour que cela fonctionne, il faudra une bonne présentation de vos produits, une boutique en ligne soignée et ergonomique, etc. Mettez l’accent sur la différence entre vous et vos concurrents et efforcez-vous de créer et de montrer de la différence dans les détails, afin d’être unique. Il peut s’agir de contenus originaux, des conseils, des images, etc.

Pour être visible auprès des internautes et pouvoir les attirer, pensez au référencement. En effet, il ne suffit pas d’exister sur internet, il est essentiel d’être bien positionné dans les moteurs de recherche. De cette manière, lorsqu’une cible insère les bons mots clés, vous apparaitrez automatiquement parmi le top des résultats des moteurs de recherche. Vous aurez alors beaucoup de clics, puisque les clients potentiels vous verront.

À vous de jouer pour qu’une fois sur votre site internet, celui-ci soit le plus attractif possible pour retenir les internautes, mais surtout, que vos produits et contenus les convainquent d’acheter et de revenir. Pour y parvenir, il existe différents moyens, dont le référencement. Celui-ci peut être naturel ou gratuit, à vous de voir selon vos objectifs et vos moyens.

Une autre stratégie sur internet qui marche bien, c’est de nouer des partenariats avec des blogueuses et des influenceuses spécialisées dans la beauté ou la mode. Il vous suffira de leur envoyer des échantillons de vos produits pour qu’elles en parlent à leur communauté. Vous pouvez aussi collaborer avec des boutiques de vente en ligne comme Amazon par exemple, pour pouvoir distribuer vos produits via leur plateforme.

Les réseaux de distribution classiques

Il s’agit des grands commerces qui distribuent des produits cosmétiques, ses parfumeurs traditionnels ou sélectifs, etc. En négociant bien avec eux, ils pourraient vous aider à écouler vos produits cosmétiques. Il y a également les professionnels de la beauté qui peuvent vous aider à vendre vos produits et même vous faire connaître. Nous parlons là des instituts de beauté, des esthéticiennes, des comités d’entreprises, etc.

Les médias traditionnels

Malgré internet, n’oubliez pas que les canaux de publicité traditionnels ont toujours du poids dans la balance. À cet effet, vous pouvez faire parler de vous à la radio, dans la presse, faire des publicités pour la télévision, etc. Cependant, ce genre d’action pourrait être onéreux surtout en ce qui concerne la télévision. Sinon, vous pouvez également vous faire connaître à travers des panneaux, des affiches à coller chez des commerçants, etc.

Programme de fidélité et promos

Beaucoup de personnes guettent maintenant les périodes de promotion pour faire leurs courses. Alors, n’hésitez pas à multiplier des promotions attractives et des moments de soldes pour inciter les clients à acheter. Il peut s’agir du moment du lancement, lors des fêtes, etc. Instaurez aussi un programme de fidélité, etc.

Comment rédiger un business plan pour une marque de cosmétiques ?

Un homme et une femme étudiant un document sont debout devant un mur où sont affichés des graphiques et des données.

Cette étape est essentielle, surtout pour vous aider à trouver du financement, au cas où vos propres fonds ne suffiront pas. Cependant, un business plan a bien d’autres utilités puisqu’il peut vous servir comme feuille de route, surtout au début de vos activités. Il vous permettra également d’être sûr en ce qui concerne la viabilité financière de votre projet. De ce fait, le business plan une fois rédigé, doit être clair et précis. Il doit contenir des données chiffrées et réalistes sur la situation globale de votre marque de cosmétique.

Le business plan est souvent composé de deux parties en général. Le besoin de financement pour que la marque puisse naître et être viable d’une part. D’autre part, le document présente le projet de la marque, les clients visés, le marché, la stratégie commerciale mise en place, etc. En cas de difficultés à rédiger un business plan, des solutions en ligne existent pour vous simplifier la tâche. Vous pourrez alors être guidé pour chaque partie du document. En suivant bien les étapes, vous parviendrez à obtenir un bon document professionnel. D’ailleurs, on trouve maintenant des modèles de business plans sur la toile qui sont déjà rédigés.

Où trouver un financement pour lancer sa marque de cosmétiques ?

C’est avec votre business plan que vous pourrez partir à la recherche de financement pour votre marque de cosmétique. Ce document représente votre projet et les potentiels investisseurs auront besoin de l’étudier pour se faire une idée. Toutefois, avant d’en arriver là, il faudra essayer de trouver un certain apport personnel. De cette manière, les risques financiers sont répartis entre vous et vos partenaires, ce qui apporte un peu plus de crédit à votre projet.

En ce qui concerne votre apport personnel, si vous aviez constitué une épargne, c’est le moment de casser la tirelire. Sinon, vous pouvez faire appel à vos proches ou alors pensez au prêt d’honneur. L’autre solution sera de chercher des associés ou des investisseurs passifs qui vous aideront à constituer un capital conséquent.

Une fois que l’apport personnel est constitué, si le montant nécessaire n’est pas encore réuni, vous pourrez alors entrer en contact avec des établissements de crédit, des banques, etc. Notons que ces institutions peuvent être assez réticentes à financer de nouveaux projets, puisqu’ils contiennent une grosse part de risques. Alors, il y a la solution du financement participatif. Pour cela, lancez-vous dans une collecte de dons bien organisés avec des cadeaux et réductions intéressantes à la clé. Beaucoup de personnes y adhèrent.

Créer sa propre marque de cosmétique : en résumé

Pour finir, il faut savoir qu’il n’y a pas que les banques et les établissements de crédit qui peuvent vous aider à trouver des moyens de financement. Il y a également des aides et subventions en provenance de l’État ou des collectivités locales. Ils ont pour but de venir en aide aux créateurs d’entreprises.