Comment devenir comptable indépendant?

Vous pouvez exercer le métier de comptable à votre propre compte. Découvrez comment devenir comptable indépendant.
devenir comptable indépendant

Table des matières

Peut-on devenir comptable indépendant ? Si vous êtes de ceux qui se posent cette question, alors vous êtes sur la bonne page. Sachez déjà que c’est possible d’exercer ce métier en indépendant. Mieux, cela vous permettra de profiter d’un nombre important d’avantages. Être un comptable indépendant vous donne par exemple la possibilité d’offrir vos services aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers.

Le profil idéal pour devenir comptable

Une personne tenant dans une main une loupe scrutant un document avec des chiffres et des graphes et dans une autre main un calculatrice. A côté se trouvent un ordinateur portable et une pochette marron sur laquelle est posé un crayon.

Avant toute chose, le comptable se doit d’aimer les chiffres et être à son aise avec les outils informatiques. Néanmoins, de nombreuses autres qualités sont incontournables pour réussir dans ce métier. Rigueur et méthode sont les premières vertus que doit avoir un comptable. En effet, il doit pouvoir répondre aux multiples contraintes administratives ainsi que les nombreuses échéances à respecter.

De fin janvier à début avril, la plupart des entreprises réalisent leurs bilans. Ce cours laps de temps révèle on ne peut mieux, la capacité du comptable à supporter la charge de travail accrue. Faire face au travail et résister au stress sont donc des éléments indispensables pour le comptable.

Ce dernier, malgré qu’il soit très souvent autonome, est en contact avec de nombreux interlocuteurs. Il s’agit entre autres du président-directeur général, des différents collaborateurs de l’entreprise, des clients. Il doit donc savoir faire part de ses analyses, transmettre ses recommandations et vulgariser l’exercice comptable. Au regard de tout ceci, plus il est pédagogue et communicant, mieux il sera considéré comme compétent.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir comptable ?

De nombreux cursus peuvent conduire un apprenant à devenir comptable. Les formations spécialisées démarrent dès le CAP et continuent jusqu’au baccalauréat plus huit ans d’études. Pour pouvoir décrocher le titre de comptable, vous devez tout au moins avoir un niveau bac plus deux ans d’études.

Ce cursus est accessible après un baccalauréat technique ou général et il faudra le réaliser soit dans une école privée, soit à l’université. Le fait de disposer de la licence de gestion et comptabilité vous offre un premier palier de diplôme. Il s’agit du diplôme de comptabilité et gestion. Ensuite, vous avez la possibilité de poursuivre vos études jusqu’à décrocher un master.

Le master comptabilité contrôle et audit vous permet de décrocher le diplôme supérieur de comptabilité et gestion. Pour finir comptable indépendant, vous devez avoir un diplôme d’expertise comptable. C’est une condition obligatoire pour ouvrir son propre cabinet comptable. Ce niveau correspond au bac plus huit ans d’études.

Description du métier de comptable

Le comptable joue un rôle essentiel dans tout type d’entreprise ou activité libérale. S’occupant de la tenue des comptes, il rassemble et vérifie les données comptables de la structure. Aussi se charge-t-il d’établir les opérations de clôture ainsi que les documents réglementaires. Le contenu et l’organisation du travail du comptable varient d’une entreprise à une autre, mais aussi en fonction des tâches à lui attribuer.

Le comptable peut se retrouver très polyvalent au sein d’une petite ou très petite entreprise. Dans ce cas, il est dans la plupart des cas rattaché au chef d’entreprise. Il garde alors un œil sur tout. Ses tâches vont alors de l’enregistrement des opérations comptables à la préparation du bilan annuel. Il a aussi pour rôle d’établir les feuilles de paie et les déclarations fiscales et sociales. Le compte de résultat de l’entreprise est aussi à sa charge.

Une femme comptable utilisant une loupe pour scruter un livre de compte. devant elle se trouvent d'autres documents et un stylo.

Vous verrez aussi des comptables dans l’armée, notamment l’armée de terre. Avec un statut de sous-officier, ils s’occupent de la gestion des budgets, financements et marchés publics. Ceci, au niveau des régiments, de l’état-major ou de l’administration. Dans leurs attributs de militaire, les comptables peuvent être utilisés au cours d’opérations extérieures. Dans ce cadre, ils pourront alors assurer le suivi budgétaire sur place. Autrement dit, la perception avance de solde du personnel ou encore les commandes spécifiques.

Au sein d’un cabinet d’expertise comptable, le comptable est en étroite collaboration avec les entreprises clientes. Ces dernières ont en effet confié tout ou partie de leur comptabilité au cabinet. Il assure, sous la supervision de l’expert-comptable, le suivi social, comptable et fiscal. Lorsque les cabinets sont de plus grande taille, les comptables peuvent avoir un rôle spécifique à jouer.

S’agissant des grandes entreprises, la plupart du temps, elles disposent de leur propre service de comptabilité. Le travail est plus hiérarchisé et sérié dans ce cas. Sous la direction d’un chef comptable, d’un directeur comptable ou d’un chef de service, le comptable s’occupe généralement d’un type de comptabilité. Il peut par exemple s’occuper de la paie, du recouvrement, du client ou du fournisseur.

En ce qui concerne le comptable client, il s’occupe du contrôle de la comptabilité pour les opérations d’encaissement et de vente. Quant au comptable fournisseur, il est spécialisé dans le traitement comptable des opérations d’achats. En plus, il assure la collecte des factures fournisseurs avec les différents services. Le comptable en recouvrement s’occupe pour sa part de récupérer le règlement des factures impayées.

Spécialisé ou polyvalent, le métier de comptable requiert une grande rigueur et de la méthode. Des qualités qui sont absolument indispensables pour l’exercice de ce métier. Il est vrai que le travail sur ordinateur intervient dans une large mesure. Néanmoins, le métier impose également des contacts fréquents. C’est le cas avec le client en cabinet d’expertise comptable ou avec les services commerciaux ou achats en entreprise.

Qu’en est-il du métier de comptable indépendant ?

Connaître les missions dévolues au comptable indépendant impose de savoir en quoi consiste cette activité freelance. Le comptable indépendant est un spécialiste des données chiffrées. À ce titre, il offre librement ses services aux particuliers comme aux entreprises. Il jouit de différents avantages et ne répond pas aux ordres d’un patron.

Les missions d’un comptable indépendant

Vous devrez réaliser de multiples missions avant de devenir comptable indépendant. Il s’agira entre autres d’enregistrer l’intégralité des opérations comptables et assurer la tenue des livres de comptes. Aussi faudra-t-il établir et assurer le traitement des factures, établir les contrats de travail et les fiches de paie.

L’ensemble des tableaux de bord de l’entreprise doit aussi être géré par le comptable indépendant. Il s’agit entre autres de chiffres d’affaires, de résultats. Il doit également relancer les impayés, savoir rédiger des bilans comptables et des documents officiels. Le comptable indépendant doit pouvoir jouer aussi un rôle de conseiller et de soutien.

Les différentes obligations d’un comptable indépendant

Pour exercer le métier de comptable indépendant et qualifié, il faut répondre à de multiples obligations. Il faut donc, pour exercer en toute légalité, être de nationalité française ou ressortissant d’un État membre de l’Union européenne.

Vous devez aussi être titulaire du diplôme d’Expertise Comptable et être inscrit à l’Ordre des experts-comptables. Vous devez ensuite posséder un casier judiciaire vierge ainsi qu’une assurance responsabilité civile. Pour finir, vous êtes également obligé de respecter le secret professionnel.

Comment distinguer le statut indépendant de celui de salarié

Connaître les différences entre le statut indépendant et celui de salarié permet de devenir un comptable indépendant. En effet, le travailleur indépendant est son propre patron. À ce titre, il n’a donc pas à répondre aux directives d’un supérieur. L’indépendant se charge alors de créer et de développer en toute autonomie son entreprise.

De quoi lui permettre de profiter d’une très grande liberté. Se lancer comme indépendant peut inquiéter au départ. Le fait de travailler dans une activité indépendante requiert de jouer plusieurs rôles à la fois. Un indépendant n’est pas non plus tenu par un contrat de travail ni un lien de subordination. Pour faire prospérer votre entreprise, vous devrez toutefois constituer une clientèle riche.

Le statut juridique du comptable indépendant

Le statut juridique de votre entreprise est la première condition à remplir pour savoir comment devenir un comptable indépendant. Plusieurs statuts juridiques sont accessibles. Ceci, en fonction de vos besoins, par exemple dans le cas de la création d’un cabinet comptable.

C’est un choix fondamental, car il est très lourd et compliqué de changer de statut juridique en cours d’activité en tant que comptable indépendant. À cela, il faut ajouter que votre statut juridique aura une influence sur le régime fiscal et social de votre entreprise.

Une jeune femme assise à son bureau vérifiant avec une calculatrice les comptes dans un classeur.

Le comptable indépendant dans le cadre de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée

Vous pouvez devenir comptable indépendant en optant pour le statut de l’Entreprise individuelle à responsabilité limitée. Cela implique que vous n’êtes responsable au sein de votre entreprise qu’à hauteur de la limite de vos apports en capital. Si vous faites face à un dépôt de bilan, votre capital personnel est protégé. Il ne pourra donc pas être utilisé pour payer une crédence.

Le comptable indépendant dans le cadre de l’Entreprise universelle à responsabilité limitée

Vous avez aussi la possibilité de choisir l’Entreprise universelle à responsabilité limitée pour devenir un comptable indépendant. Cette entreprise est un peu à l’image de l’Entreprise individuelle à responsabilité limitée. La seule particularité est que le patron est traité comme un travailleur indépendant. En adoptant un tel statut juridique, il faudra garder à l’esprit que vous bénéficierez d’un régime de protection sociale bien spécial. Un régime qui est bien moins attractif que celui des salariés.

Le comptable indépendant dans le cadre d’une Société par actions simplifiées unipersonnelle

Autre statut juridique intéressant pour devenir un comptable indépendant, la Société par actions simplifiées unipersonnelle. Elle vous accorde un fonctionnement très souple. Cela peut se révéler être un gros atout afin de s’établir comptable indépendant.

Dans cette société, vous serez l’unique associé de votre entreprise. Mieux, vous pourrez confier votre fonction de président à une tierce personne. De quoi vous permettre d’être rattaché au régime général de la sécurité sociale.

Le comptable indépendant dans le cadre de la microentreprise

Dans la plupart des cas, la microentreprise est le choix le plus intéressant pour s’établir comptable indépendant. C’est un statut juridique dont les atouts sont nombreux d’un point de vue fiscal et social. Dans ce régime, c’est le chiffre d’affaires brut que vous avez réalisé qui sert au calcul de vos cotisations sociales. Sans chiffre d’affaires, alors vous n’aurez aucune cotisation sociale à payer.

Le plafond du chiffre d’affaires est néanmoins fixé à cent soixante-seize mille deux cents euros pour les activités d’achat-revente. Le montant tombe à soixante-douze mille cinq cents euros dans le cas de prestations de service. Très facile à créer, la microentreprise vous permet même de bénéficier d’aides de la part de l’État afin de lancer votre activité indépendante.

Le comptable indépendant dans le cadre de Société à responsabilité limitée

En optant pour une société à responsabilité limitée, vous pouvez aussi vous établir comme comptable indépendant. Il faudra néanmoins que vous soyez au moins deux associés à vous lancer dans cette aventure.

Aussi vous faudra-t-il détenir un capital d’au moins un euro afin de créer une société à responsabilité limitée. Dans cette entreprise, la responsabilité de chaque associé est limitée aux montants de son apport en capital. Autre atout, vous pourrez choisir votre régime fiscal et les démarches administratives sont allégées.

Le comptable indépendant dans le cadre d’une Société par actions simplifiées

La Société par actions simplifiées est un choix séduisant afin de devenir un comptable indépendant et y intégrer un ou plusieurs associés. Vous devrez au moins être deux associés dans cette entreprise avec un capital d’un euro. Une personne physique ou une personne morale peut le présenter au sein d’une Société par actions simplifiées.

Le comptable indépendant et le portage salarial

Si vous désirez devenir comptable indépendant sans subir aucun stress, faites recours au portage salarial. Il vous suffit pour cela de vous inscrire dans une agence de portage salarial. Des professionnels prendront automatiquement en charge différentes démarches. De quoi vous permettre d’exercer votre activité indépendante tout en gardant les avantages du statut de salarié. C’est un gain énorme en temps afin de devenir un comptable indépendant véritablement qualifié.

Par quels moyens peut-on devenir comptable indépendant et qualifié ?

Être un comptable indépendant passe aussi par la maîtrise des rouages pour démarrer cette activité indépendante avec succès. Pour ce faire, il est important de bien gérer votre entreprise. Cela passe aussi par votre capacité à offrir des services de premier choix aux clients. Vous devez donc maîtriser le maniement des données chiffrées. Pour être un comptable indépendant et compétent, il ne suffit pas de réaliser des opérations comptables et fiscales.

Importance de se montrer sérieux et motivé

Être un comptable indépendant est à la portée de tout le monde. Pour y arriver, vous devrez néanmoins vous montrer sérieux et motivé. Il est indispensable de se montrer très organisé afin de réussir à créer et gérer votre entreprise. Faites attention à ne pas vous laisser submerger par les nombreuses démarches à réaliser.

L’investissement personnel doit être au plus haut pour réussir vos premiers pas comme comptable indépendant. Aussi ne devriez-vous jamais laisser tomber face à la toute première difficulté à laquelle vous faites face. Bien au contraire, utilisez cette difficulté comme carburant afin de vous améliorer et ne surtout pas la reproduire.

Réussir à vous faire connaître en ligne

Jouir d’une bonne visibilité en ligne est un autre avantage pour devenir un comptable indépendant. Une bonne visibilité en ligne s’impose dans le cadre de toute activité freelance. Cela vous permet d’avoir de la clientèle. Il est donc obligatoire de disposer d’un site internet. Les internautes pourront y retrouver l’essentiel des informations concernant vos compétences et votre expertise.

Votre présence doit également être significative sur les réseaux sociaux professionnels. Dialoguer et échanger avec les internautes est aussi fortement conseillé dans l’optique de devenir un comptable indépendant qualifié.

Disposer d’un large éventail de clients

Il y a un gros challenge que vous devez relever pour être un comptable indépendant. Il s’agit de constituer une clientèle solide et fiable. Votre stratégie de communication et de marketing se doit donc d’être très performante. Faites confectionner des cartes de visite personnalisées puis distribuez-les au plus grand nombre de personnes possible.

Les banques ainsi que les avocats situés non loin de chez vous se doivent de vous connaître. Vos compétences et la plus-value que vous offrez seront les atouts décisifs qui vont vous propulser au rang d’un comptable indépendant efficace et réputé.

Réussir à déclencher sympathie et confiance à vos interlocuteurs

Une jeune femme souriante, pointant de son index une calculatrice qu'elle tient dans une main. Elle est assise devant un bureau sur lequel sont posés un ordinateur portable, un carnet, des lunettes, un stylo et un document.

Savoir vendre vos compétences est un élément important de la stratégie pour devenir comptable indépendant. Vous réussirez à faire la différence en incitant les gens à vous faire confiance. Démontrez à vos cibles que vous êtes différent de vos concurrents en vous mettant en avant. Cela passe par la proposition de solutions qui peuvent les aider à facilement gérer leur comptabilité et essentiellement celle de leurs entreprises.

Faites tout pour leur montrer que vous êtes le seul comptable indépendant dont ils ont besoin pour les prochaines années. S’ils sentent qu’ils ont eu raison de vous choisir, alors vous aurez remporté la bataille. Vous ne devriez jamais avoir honte de vous vendre le mieux possible.

Comment devenir comptable indépendant : en résumé

Au total, vous l’aurez compris, on ne s’improvise pas comptable indépendant. Profession très réglementée, vous devrez faire preuve de sérieux et de discipline afin de réussir et de créer votre propre entreprise. Entre la formation, les conditions requises, les statuts juridiques autorisés, les assurances et rémunérations, vous savez désormais tout ce qu’il faut avant de vous lancer dans ce métier. Les avantages sont nombreux, car vous pourrez entre autres, travailler aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers.

Articles suggérés