Joomla ou Wordpress en 2022 ? Notre comparatif

Hésitez-vous entre Joomla ou WordPress en 2022 ? Ce comparatif des CMS vous fournit les directives pour choisir le meilleur outil adapté à votre projet.
joomla ou wordpress

Table des matières

Un CMS (Content management system), littéralement un système de gestion de contenu, consiste en un logiciel spécifique. La conception et la mise à jour dynamique d’un site web regroupent ses fonctions premières. Contrôle des versions, publication de contenus, mise en forme, indexation et recherche dans le catalogue de contenus s’inscrivent également dans son répertoire de fonctions. Le développement des CMS a émergé deux leaders sur le marché : Joomla et WordPress en 2022. Ce comparatif des CMS vous oriente vers l’instrument en adéquation avec vos besoins, dans le cadre de votre projet digital. Alors, Joomla ou Wordpress ?

Le public cible : expert ou amateur

Étant donné leur principe divergeant, Joomla s’adresse aux experts, tandis que WordPress se tourne vers les amateurs.

Joomla

À titre de rappel, un CMS renvoie à une application utilisée à des fins de créations et de gestion de contenus numériques (vidéos, photo, applications sociales, galeries, textes, widgets…). Wordpress, Joomla et Drupal sont les maîtres incontestables de la gestion de contenus digitaux de notre époque. Entre ce trio de choc, Joomla demeure l’unique application répondant aux caractéristiques d’un réel CMS.

L’instrument a pris son envol dans les années 2000 avant de céder progressivement son trône à Wordpress. Quand bien même, il a conservé une place privilégiée sur le marché.

L’interface de Joomla dévoile un système complexe, le rendant inaccessible aux débutants. En effet, elle se destine à un poignet d’experts : développeurs, designers et intégrateurs confirmés. La plateforme conçoit des projets numériques de grande ampleur appelant au dynamisme et à la créativité.

Wordpress

Wordpress était, à ses premiers pas, un gestionnaire de blog simpliste. Il est aujourd’hui l’un des CMS les plus plébiscités. Ses extensions diversifiées en sont pour quelque chose. Portfolio, boutique numérique, galerie digitale, site d’entreprise, toutes les conceptions sont envisageables.

L’outil possède deux sous-produits : WordPress.com et WordPress.org. Le premier est une version autohébergée. Il crée et publie directement vos contenus. Appartenant à l’entreprise américaine Automattic Inc, le second nécessite une installation sur un serveur d’hébergement.

Sa nature d’une simplicité infantile rend WordPress accessible au grand public. De nombreuse PME/TPE, en passant par les startups et même les particuliers manipulent avec aisance l’interface du logiciel.

La facilité de prise en main de l’outil

À cause de sa nature complexe, Joomla se révèle plus difficile à apprivoiser, contrairement à Wordpress.

Joomla

Le temps de prise en main de Joomla s’étale sur quelques mois, dépendant de l’expertise de l’utilisateur. Un programmeur ou un développeur aguerri se sent capable de cerner sa quintessence en à peine quelques jours. Toutefois, un amateur met plusieurs mois à dompter son interface.

L’usage du système de Joomla obéit à une hiérarchisation précise. L’achat d’un nom de domaine et le choix d’un hébergement web démarrent le projet. Arrive l’installation, une étape rendue facile grâce à son auto-installateur. Vous pouvez aussi compter sur les installateurs assistés des hébergeurs. Pour finir, la création de catégories précède la création de contenus.

Wordpress

Prendre vos repères sur le panneau d’administration de Wordpress semble aisé. Malgré les options plurielles, l’ensemble affiche une organisation facile à assimiler. Quelques jours de prise en main suffisent à un amateur pour se familiariser avec l’environnement.

Tout comme Joomla, Wordpress dispose d’un auto-installateur. Vous tomberez ensuite sur le tableau de bord. Il défile les différents menus et options de créations et de modifications ainsi que les paramétrages généraux.

Les heures de travail reposent sur la complexité de votre projet. La création d’un site web statique ou d’un simple blog ne vous prendra que quelques heures.

L’assistance et la communauté autour de la plateforme

Tous les CMS possèdent un cercle communautaire actif dédié à l’entraide et aux partages. Joomla et WordPress ne dérogent pas à la règle.

Joomla

Joomla met à votre disposition un vaste forum qui, malheureusement, s’amenuise chaque année. Le lieu de rendez-vous des quelque mille utilisateurs partage chaque jour les problèmes liés à son usage. La communauté publie également une flopée de documentations, à savoir :

  • des guides ;
  • des tutoriels ;
  • des questions-réponses.

Avant de tenir compte des informations, vérifiez la date de publication. Au besoin, ouvrez un nouveau ticket et posez votre question sur le portail communautaire.

image vectorisée d'un écran d'ordinateur sur lequel il y a une loupe devant et un smartphone posé sur l'écran. Des roues crantées sont également devant l'écran en haut à gauche.
Partez à la recherche d’informations sur le forum de Joomla

Wordpress

L’immensité de sa communauté fait la principale force de WordPress. Sa popularité n’est plus à faire. Les réseaux sociaux, les sites des développeurs, les forums tiers et les blogs spécialisés pullulent de groupes d’entraide. Le logiciel dispose aussi d’un site d’assistance en plusieurs langues.

Par ailleurs, certains hébergeurs web consacrent un support dédié aux échanges entre utilisateurs de WordPress. Il est tiré de leur base de connaissance.

L’accessibilité budgétaire du CMS

Le prix du CMS encourage ou freine son usage. Joomla et Wordpress ont l’avantage d’être accessibles à titre gratuit.

Joomla

Le logiciel open source (libre d’usage et de partage) est disponible dans une version gratuite. Seuls vous coûteront l’achat et l’enregistrement d’un nom de domaine ainsi que l’hébergement.

Hostinger compte parmi les hébergeurs recommandés des experts. Il avance différentes formules de facilitation d’usage du système. L’hébergeur organise aussi des bons plans et des promotions pour leurs clients. Il permet même l’évolution de votre hébergement en fonction du changement de vos besoins.

Wordpress

Le CMS open source WordPress est également gratuit. Sont à votre charge l’achat du nom de domaine et l’hébergement web.

Les hébergeurs proposent des hébergements spéciaux pour WordPress. Le service s’accompagne d’un nom de domaine offert pour une durée limitée (passé le délai, vous devrez vous acquitter de son achat). Le prix d’un hébergement se divise en plusieurs formules :

  • l’hébergement à l’unité coûte approximativement 2 euros par mois ;
  • l’hébergement business avoisine les 4 euros par mois ;
  • l’hébergement pro implique environ 10 euros par mois.

Les services sont aussi livrés avec des plug-ins d’optimisation de la vitesse du site ainsi que des extensions.

Les dispositifs de sécurité mise en place

L’extensibilité rend les CMS vulnérables. Aucun logiciel n’est pour l’heure à l’abri de la cybercriminalité. Quand bien même, Joomla et WordPress jouissent d’un système de sécurité avancé.

Joomla

En raison de sa cote de popularité en chute libre, Joomla est exclu de la ligne de mire des cyberattaques. Néanmoins, la mise à jour du CMS est capitale afin de renforcer les couches de protection. L’opération corrige les failles des versions précédentes. Les plug-ins installés nécessitent également des mises à jour afin de consolider leur force et éviter la détérioration générale du système.

L’équipe derrière Joomla travaille de concert afin de conserver sa stabilité. Elle se concentre en permanence sur la maintenance et le développement du code de base.

Wordpress

En tant que CMS numéro 1 mondial, WordPress est la cible des prédateurs numériques et des hackers. Cependant, les mises à jour du système et des plug-ins amenuisent les risques.

Afin de se préparer aux éventuelles omissions des utilisateurs, le système de gestion de contenu a mis au point une mise à jour automatique.

Par ailleurs, l’erreur utilisateur reste sa plus grande menace de sécurité, en d’autres mots, la mauvaise gestion du CMS. Garantir un vigile constant passe par quelques précautions : fuir les thèmes douteux (la structure graphique d’un site) et assurer les mises à jour nécessaires.

A lire également : Quel type de site peut-on créer avec Wordpress ?

Les différents types de thème

Joomla et WordPress mettent à disposition une pluralité de thèmes de conception de votre site internet.

Joomla

Contrairement à WordPress, Joomla ne fournit aucun annuaire de templates (un modèle de site préfabriqué). Il vous laisse le soin de parcourir les pages des fournisseurs. Il vous invite donc à partir à la chasse au thème parmi les quelque 1000 templates libres.

La possibilité d’amalgame de templates fait la spécificité de Joomla. Il autorise le mix de plusieurs thèmes pour un même site. Cette possibilité s’avère utile dans la création de deux design spécifiques au sein d’un même site : comme un design pour la présentation de votre entreprise et un autre pour la présentation de vos produits.

Wordpress

WordPress a l’avantage de présenter un nombre colossal de thèmes. Les modèles sont aussi sublimes que pratiques. Libre à vous d’apporter les retouches indispensables afin d’accommoder le modèle à l’image de votre entreprise. Avec quelques notions en design et en code, vous mettrez sur pied un site web en accord avec votre marque fondé sur un thème libre.

Pour les débutants, WordPress conseille des thèmes gratuits par défaut.

Les possibilités de personnalisation des thèmes

Qui de Joomla et de WordPress propose la meilleure personnalisation des thèmes ?

Joomla

Si les thèmes chics et avant-gardistes sont payants, les templates classiques et basiques sont gratuits. Certains utilisateurs reprochent à Joomla une insuffisance de templates gratuits. Ils condamnent aussi la disponibilité des modèles intéressants uniquement chez les fournisseurs premium. Ils critiquent également un manque de modèles gratuits en open source.

En matière de personnalisation, Joomla vous guide dans la modification du design et l’ajout ainsi que la suppression de nouvelles fonctionnalités.

image vectorisée d'un petit bonhomme sur un clavier d'un ordinateur portable qui place une fermeture de balise html sur l'écran. divers médias sont représentés autour de l'ordinateur dont la vidéo, l'image, les balises, un nuage pour le téléchargement, des roues crantées.
Wordpress plus personnalisable que Joomla concernant les thèmes

Wordpress

Le nombre exponentiel de thèmes WordPress force le respect. Le système de gestion de contenu vous livre des milliers de catalogues renfermant des thèmes gratuits et payants. Les plug-ins de personnalisations sont, quant à eux, disponibles au sein de sa communauté active.

Le CMS vous donne carte blanche quant aux possibilités d’améliorations des fonctionnalités et du design. Le paramétrage des fonctionnalités requiert des extensions, tandis que la retouche du design demande un accès et une connaissance au code HTML, CSS et PHP.

Les extensions existantes

Les extensions optimisent les fonctionnalités et l’esthétisme des thèmes. WordPress surpasse Joomla sur ce point.

Joomla

Bon nombre d’extensions gratuites ont été laissées à l’abandon en raison de l’absence de mise à jour. À l’heure actuelle, Joomla dénombre environ 8000 extensions dans sa bibliothèque officielle. Les utilisateurs louent la qualité optimale des plug-ins (des extensions). Contrairement à WordPress, il indique à ses utilisateurs leur prix respectif dès la phase de présentation.

Ses extensions, gratuites et payantes, sont sous licence GPL (General public license : une licence imposant les conditions légales de distribution). Le CMS met en garde contre les plug-ins hors du catalogue officiel qui sont non GPL.

Lors de vos sélections, tenez compte des possibilités de mises à jour. Certaines extensions en sont dépourvues et pourront engendrer un futur problème de compatibilité avec le CMS.

Dans une démarche de satisfaction client, Joomla vous encourage à créer votre propre extension au moyen de son puissant framework (une infrastructure logicielle permettant la conception du noyau de l’extension).

Wordpress

Dans son répertoire d’extensions, WordPress comporte environ 54 000 plug-ins gratuits. Chaque outil a fait l’objet d’un contrôle minutieux avant sa mise en circulation. Dans un souci de transparence, Wordpress indique également la compatibilité des plug-ins avec votre version.

Sa communauté impressionnante vous éclaire sur les extensions existantes, leur fiabilité, leur sécurité, leur mise à jour et leur complexité.

Les extensions Wordpress soulèvent toutefois un inconvénient majeur. La modification des versions gratuites demeure complexe.

Les typologies de conception

Joomla et Woordpress assurent les conceptions de sites statiques, de boutiques en ligne, de sites communautaires et de sites d’entreprise.

Joomla

Joomla est en mesure de créer des blogs, mais les sites d’entreprise restent sa spécialité. Il consacre ses configurations à l’instauration d’une identité de marque de votre entreprise sur le marché numérique. Étant donné la richesse des paramétrages, Joomla est le meilleur CMS pour la rédaction et la publication de communiqués de presse d’entreprise, de rapports d’analyse, de données statistiques et de portail digital.

À la base, le CMS est incapable de créer et de mettre à jour à un rythme constant un site de vente en ligne. Toutefois, l’ajout de quelques puissantes extensions remédie à ce problème.

Les associations qui souhaitent asseoir leur présence en ligne et gérer les adhésions à distance peuvent aussi compter sur Joomla. Il assure la création de sites communautaires dynamiques et complets.

Wordpress

Les utilisateurs ont proclamé WordPress roi du blog. Il excelle dans la création de blogs riches en contenus.

La mise en place d’une boutique en ligne est aussi dans ses cordes. L’opération fait appel à son fameux plug-in gratuit WooCommerce. Celui-ci renferme toutes les fonctionnalités requises à la mise en œuvre d’un site e-commerce :

  • administration des produits ;
  • stockage ;
  • publication et mise à jour ;
  • paiement ;
  • livraison.

Pour les entreprises, WordPress propose une interface intuitive, favorable à la construction et à la mise à jour régulière des contenus d’un site d’entreprises. Les 46 000 plug-ins dédiés aux professionnels vous aideront dans les parties référencement et sécurisation.

La conception d’un site communautaire fait aussi partie de ses fonctions, même si Joomla le surclasse dans ce domaine.

Le référencement et les optimisations

Pour mener à bien votre projet numérique, vous devez assurer une optimisation optimale du site à l’intention des moteurs de recherche. Le choix du CMS déterminera le succès de cette mission.

Joomla

Joomla était à la traîne par rapport à ses concurrents (WordPress et Drupal) en ce qui concerne les options d’optimisation de référencement. Cependant, les nombreuses transformations le permettent désormais de rivaliser dans le domaine du SEO.

L’ajout de méta-description, de mots-clés et de bien d’autres éléments SEO favorise la visibilité des contenus sur Internet. Joomla en propose justement. À chaque publication, il vous demande l’option « Optimisation pour les moteurs de recherche SEO » qui adaptera l’URL. Les extensions contribueront d’autant plus à l’amélioration du SEO de votre site.

Wordpress

Les milliers de plug-ins facilitent le référencement de votre site sous WordPress. Il offre une flopée d’options de référencement, comme la personnalisation des URL, l’insertion de mots-clés…

Les plug-ins WordPress à l’image de Rank Math et de Yoast SEO optimisent le référencement de vos textes, leur titre, leur lisibilité et leur URL.

Nombreuses sont les combines SEO (allant de la structuration du site à l’optimisation de la qualité du contenu) favorables à l’optimisation de vos articles.

Face aux nombreuses possibilités SEO de Wordpress, l’intervention d’un expert en référencement vous évitera bien des tracas.

Joomla ou Wordpress : en résumé

Joomla se réserve à un poignet d’experts de la programmation et du développement. Ses paramètres se révèlent difficiles à assimiler. Sa communauté peut vous être d’un grand secours en cas de problème. Il existe en version gratuite et propose des niveaux de sécurité variés. Les modèles et les extensions sont de haute qualité, mais réduits en nombres. Les créations de sites communautaires et de sites d’entreprise sont sa tasse de thé, mais il peine à ériger et gérer des blogs et des boutiques numériques.

Facile à dompter, WordPress se destine à un public large. Sa vaste communauté vous livre toute l’aide nécessaire à son usage. En version gratuite, son niveau de sécurité demeure insuffisant. WordPress propose un panel d’extensions et de thèmes destinés à l’élaboration de blog et de site de vente accompagnés de plusieurs options de référencement.

Un projet numérique d’envergure sollicite un outil performant à l’image de Joomla, tandis qu’un projet de création de sites classiques passe par WordPress.

Pour votre projet digital, lequel de ces deux CMS vous convient ? Préférez-vous la technicité de Joomla ou l’accessibilité de WordPress ? Donnez vos réponses dans les commentaires.