9 bonnes raisons de ne pas lever de fonds pour son business

Découvrez les bonnes raisons de ne pas lever de fonds pour son business, un bon moyen de financement, mais pas un argument viable de succès.
Neuf bonnes raisons de ne pas lever de fonds pour son business

Table des matières

Pour lancer votre startup ce n’est pas toujours une bonne idée de faire une levée de fonds. Bien qu’il puisse sembler financièrement moins risqué de financer une entreprise avec des capitaux extérieurs, vous devez l’éviter autant que possible.

Il existe de très bonnes raisons pour lesquelles vous devriez préférer l’auto-financement. Vous risquez de perdre le contrôle de votre entreprise, vous aurez des comptes à rendre aux investisseurs et bailleurs, mais cela peut également engendrer des démêlés juridiques.

Vous risquez de perdre en contrôle et liberté

Généralement, la levée de fonds consiste à échanger une partie de l’entreprise contre un apport quelconque (pas uniquement en numéraire, les services sont aussi échangeables contre des parts). En fonction de la qualité de votre vision et de votre exécution, des acteurs extérieurs peuvent croire en un potentiel de multiplicateur sur leur investissement (et investir chez vous).

Cependant, elles peuvent influencer les décisions que vous allez prendre au fur et à mesure que votre entreprise évoluera, et pas toujours pour le mieux. Ils auront en effet une certaine autorité sur votre entreprise ou à minima une influence sur votre quotidien.

Vous devez vous assurer de prendre de meilleures décisions pour l’avenir de votre entreprise et ce que vous pouvez en tirer. Si vous ne procédez pas ainsi, vous courez le risque de ne plus avoir d’autorité sur votre entreprise. Dans le pire des cas, vous pouvez mener votre entreprise droit dans le mur.

La levée de fonds n’est pas du tout une bonne idée pour faire évoluer votre entreprise sainement. Même si c’est un apport stratégique, la contrepartie est souvent lourde. Ne levez des fonds que si vous en avez réellement besoin.

Malgré tout, vous pourriez être prêt à prendre des risques pour lancer votre business. Néanmoins, optez pour des méthodes qui n’auront pas de répercussions sur vous et vos équipes.

Vous allez devoir rendre des comptes

Avoir des actionnaires implique obligatoirement que vous devriez rendre compte de nombreuses décisions ou démarches que vous allez prendre pour votre entreprise (embauches, dépenses, grilles salariales, choix stratégiques…).

Cela est considéré en effet comme un devoir que vous devez accomplir, ce qui est plutôt logique puisque vos partenaires financiers prennent, eux aussi, un risque en rejoignant l’aventure.

Ces nouvelles habitudes constituent un frein mécanique pour l’évolution de votre entreprise. Lorsque vous allez essayer de faire des choses par vous-même, vous serez appelé à expliquer la raison, d’autant plus si le résultat n’est pas au rendez-vous. Cela peut être dérangeant et avoir un impact non négligeable sur la survie de votre business.

Le formalisme va augmenter

Le formalisme va augmenter

Lorsque vous êtes seul ou avec peu de personnes, vous arrivez à prendre plus facilement les décisions que lorsque vous devriez consulter plusieurs personnes. Cela augmente le formalisme et diminue l’agilité.

Imaginez que vous devez informer vos “sponsors” chaque fois que vous lancez des séances de réunions pour réagir vite à une situation. Moins vous êtes nombreux, moins vous aurez du mal à aller au bout des micros-tâches du quotidien.

La levée de fonds impacte la maîtrise de votre croissance

La levée de fonds devient de plus en plus un moyen de rendre rapidement visible votre entreprise. Si elle est reconnue en peu de temps, cela veut dire qu’il y a eu un travail de marketing et de publicité, et donc d’importantes sommes déboursées.

Si vous n’êtes pas en mesure de résoudre tous problèmes de finance qui peuvent survenir, n’essayez donc pas la levée de fonds. Apprenez à faire du chiffre sans en avoir les moyens. Vendre vos produits et services ne nécessite pas d’avoir un compte en banque plein (surtout si ce n’est pas votre argent).

Il y a aussi le fait que vous soyez en manque de fonds et que vous soyez dans l’obligation d’en rechercher. Gardez en tête que si c’est le cas vous avez le couteau sous la gorge, vous n’aurez donc aucun poids dans les négociations (valorisation, term sheet).

Il vaut mieux y aller lentement, mais sûrement. Avec un peu de patience, vous allez atteindre votre objectif progressivement. C’est un grand risque que vous prendrez en recourant à la levée de fonds pour votre business avant d’avoir fait (réellement) vos preuves.

La levée de fonds peut vous empêcher de prendre de bonnes décisions

La levée de fonds peut vous empêcher de prendre de bonnes décisions

La capacité décisionnelle d’un entrepreneur fait sa force. Elle peut être altérée par le doute, ou plus couramment par des facteurs extérieurs.

Il faut comprendre que même si votre vision est porteuse, vous n’avez pas les mêmes objectifs que vos actionnaires. Un actionnaire a pour vocation de sortir à 5 ou 10 ans de votre entreprise en réalisant une plus-value. Là où vos décisions visent à construire un business pérenne, vos actionnaires recherchent une meilleure valorisation de leurs parts “rapidement”, au-delà des avantages fiscaux.

C’est un peu comme être dans une barque perdue au milieu de l’océan. Si vos compagnons à bord n’ont pas le même objectif que vous, alors vos chances de survie diminuent drastiquement. Pensez-y avant de vous engager dans la voie de la levée de fonds (que vous ayez un business traditionnel ou une startup).

La levée de fonds éveille la concurrence

Une vérité absolue est que l’évolution de votre entreprise ne peut réjouir tous ceux qui vous entourent. Cela vous fera rencontrer de nombreuses difficultés. La levée de fonds les augmentera.

Les entreprises vont développer l’esprit de la concurrence à vous voir grandir en peu de temps. Vos stratégies, vos méthodes adoptées seront désormais copiées. Votre succès local ou national peut se voir compromis de cette manière. Même s’il est vrai que vous creusez un fossé entre vous et d’éventuels concurrents, vous attirez aussi les projecteurs sur vous. Ne pensez pas que c’est anodin et que cela n’apporte que du positif.

Les problèmes juridiques peuvent survenir

Au stade de l’idée, vous n’avez aucun (ou très peu) pouvoir sur les négociations. Pourtant, le premier cycle d’investissement est celui où de multiples termes importants sont convenus, formant le socle de chaque futur cycle de financement. Même si un pacte d’actionnaire est de nouveau construit à chaque tour, il faut comprendre que le premier pose des conditions qui peuvent devenir des verrous pour l’avenir (conditions d’exit trop avantageuses pour les investisseurs par exemple).

Donner de mauvaises conditions dès le départ pourrait vous empêcher d’augmenter le financement professionnel à la longue, ou même l’arrivée de potentiels associés opérationnels. 

Vous pouvez développer une dépendance à ce mode de financement

Vous rencontrez le plus souvent des fondateurs financés qui cherchent à collecter plus d’argent afin de se lancer dans un commerce, ou d’expédier leurs produits. Les choses les plus importantes qu’ils devraient faire aujourd’hui deviennent l’excuse pour sans cesse reporter les choses.

C’est en cela que demeure le côté le plus obscur de la collecte de fonds. Cela vous anéantit, plus cela semble facile au départ, plus cela s’empare de vous.

La levée de fonds est compliqué

La levée de fonds est compliqué

Avoir des investisseurs étrangers dans votre entreprise peut rendre la gestion de votre entreprise plus difficile. Il peut y avoir des investisseurs extérieurs au sein du conseil d’administration et ils scrutent constamment ce que fait le fondateur. Il y a le plus souvent des buts stratégiques et tactiques concurrents.

Avec tous ses problèmes auxquels la levée de fonds vous expose, il serait judicieux d’éviter d’y avoir recours.