Comment créer sa marque de chaussure ? 13 étapes

Découvrez dans cet article comment créer sa marque de chaussure en 13 étapes bien détaillées afin que vous puissiez démarrer votre business.
Créer sa marque de chaussure

Table des matières

Créer sa marque de chaussure peut sembler difficile au premier abord. Pourtant, c’est à la portée de tous. Le secret consiste à être passionné et à connaître les bonnes astuces afin de réussir dans cette démarche.

Il est également important de suivre les étapes clés à la lettre pour ne pas s’égarer.

Commencer par la recherche

Pareil que dans notre article précédent, il est primordial de connaître l’industrie de la mode avant d’envisager la création d’une marque de chaussure. En effet, il s’agit d’un domaine en voie de changement et en développement constant, d’où la nécessité de rester à la page et d’avoir les dernières informations. Les tendances varient aussi selon les saisons.

Évidemment, il n’est pas obligatoire d’avoir une collection été, automne, hiver et printemps, mais c’est un plus qui assure la fidélité de la clientèle tout au long de l’année. De nombreux blogs sur Internet proposent de vous garder à jour quant aux nouvelles modes, voire parfois d’annoncer les éléments qui seront mis en avant au cours de la saison à venir. 

Créer sa propre identité

Il faut trouver sa niche et savoir ce qui vous convient, ce que vous êtes prêt à mettre en vente. Par exemple, si vous voulez créer une marque cruelty free et végan, il faut oublier les beaux souliers en peau de crocodile ou en cuir.

Il faut également penser à l’aspect éthique en choisissant vos matières premières et surtout votre main d’œuvre. Il serait bien moins cher de choisir la délocalisation vers un pays comme le Bangladesh par exemple, mais ce n’est pas le plus recommandé du côté moral. En conséquence, vous pourriez perdre en crédibilité.

Créer sa propre identité - Créer sa marque de chaussure

Après cela, il faut se poser les bonnes questions afin de déterminer votre public cible. Si vous visez les jeunes, les sneakers et les chaussures confortables sont à mettre en avant. Si vous visez une tranche aisée, il faudra s’acharner à se démarquer de ce qui est déjà disponible sur le marché du luxe et proposer des modèles innovants.

La fourchette des prix est un facteur déterminant dans la réussite de votre business plan. En effet, vous aurez plus d’acheteurs avec des prix bas, mais une bien plus grande marge avec des chaussures haut de gamme.

Il faut aussi vous demander pourquoi les acheteurs opteraient pour votre marque et pas pour une autre. C’est l’essence même de la création d’un brand.

Avoir des modèles et des croquis

Créer sa marque de chaussures consiste à matérialiser de simples dessins en deux dimensions en des créations concrètes que les gens porteront. De ce côté-là, le meilleur des conseils est de laisser place à son imagination. À l’époque actuelle, tout est normalisé. Vous pouvez donc faire des folies sans retenue.

Que ce soit les baskets minimalistes ou les énormes talons à plateforme, tout a un public. Il vous revient donc de choisir ce que vous voulez faire et surtout ce que vous pensez que les gens voudront acheter chez vous.

Finalement, rien n’empêche le mélange des deux en créant des modèles génériques faits pour la vie quotidienne et des souliers excentriques faits pour les occasions.

Préparer des échantillons et des prototypes

Cette phase est critique pour le développement de votre marque. En fait, c’est probablement la plus importante. Il faut l’imaginer comme une mini production sans laquelle le vrai passage à l’acte n’aura jamais lieu.

Pour mieux comprendre, imaginez que vous êtes pâtissier et que vous vous spécialisez dans les gâteaux de mariage. Avant de passer commande, la majorité des couples voudront goûter à vos produits. Ici, c’est exactement la même chose. Avant d’acheter vos chaussures, les gens devront d’abord avoir un préavis.

Les prototypes auront deux buts clé : le premier est de garantir la praticité, le confort, la solidité et la faisabilité de vos modèles. Il est facile de dessiner une chaussure, mais quand il s’agit de l’assemblage, de déterminer si elles supporteront le frottement avec le sol et le poids des personnes qui les portent, c’est une autre paire de manches.

Il vous faudra aussi avoir des moules spécifiques, des matières premières de bonne manufacture, ainsi qu’une machine pour créer les talons et les semelles. Maintenant que vous avez tous les outils en main, il ne reste plus qu’à tout assembler pour que vos premiers modèles viennent au monde.

Le deuxième but des échantillons est de faire connaître votre brand. Ceci passe par le biais des défilés de mode ou bien des préventes sur votre plateforme ou sur un site partenaire. Vous pouvez également vendre vos toutes premières paires de chaussures créées en édition limitée à un prix plus élevé ou à vos clients spéciaux en guise de récompense.

Produire en quantité

Vous passez maintenant en phase 4 de votre création de marque de chaussures. Le but est de produire en masse ou du moins suffisamment pour satisfaire votre clientèle.

Plusieurs schémas s’offrent à vous parmi lesquels il y a l’artisanat ou l’industriel. En optant pour l’artisanat, vous vous engagez à assembler à la main vos produits jusqu’aux dernières finitions. Il n’est pas nécessaire de tout créer soi-même, ce n’est pas compatible avec la production en quantité.

La deuxième option est de tout faire à l’aide de machines et du système de travail à la chaîne. Chaque infrastructure s’occupe d’une partie de la production et l’assemblage final se fait également à l’aide d’un automate. Évidemment, que ce soit pour l’un ou pour l’autre, vous aurez besoin de main d’œuvre humaine, la différence étant la quantité de bras requis.

Enfin, un juste milieu est idéal et consiste à allier les deux méthodes précédentes. C’est ce procédé qui garantit la meilleure ergonomie, ainsi qu’une production en masse sans pour autant omettre la qualité.

Personnaliser votre marque

Comme toute marque, la vôtre aura besoin de son empreinte. Pour ce faire, il faut trouver un nom, un logo et un slogan. Évidemment, vous êtes libre de choisir ce qui vous plaît, mais il existe des astuces pour ancrer votre brand dans la mémoire des potentiels acheteurs.

Par exemple, quand il s’agit de choisir le logo, la simplicité est votre meilleur ami. En effet, plus c’est simple plus c’est facile à comprendre et surtout à mémoriser.

Le nombre de couleurs dépasse rarement les 3 et il faut qu’elles se marient entre elles, mais aussi qu’elles soient en raccord avec votre produit. Enfin, la forme de votre logo aura pour but de rappeler votre activité et de simplifier la tâche aux consommateurs. Parfois, ces derniers ne se rappellent que de la forme sans le nom.

Le slogan, quant à lui, est un excellent moyen mnémotechnique de vendre votre marque. Idéalement, il faut choisir une petite phrase de quelques mots avec une rime. Bien entendu, il faut qu’il soit original et en rapport avec votre secteur.

Les jeux de mots restent jusqu’à présent un atout fort dans la création de slogans. L’important est d’avoir de l’impact sur les lecteurs et les auditeurs.

Créer votre site web

À l’ère du numérique, c’est une quasi-obligation d’avoir un site web qui représente votre marque. Ce dernier aura plusieurs fonctions dont la première reste évidemment la mise en vente de vos produits.

Que vous soyez un petit business ou une grande société, la taille n’importe pas. Avoir une page internet est à la portée de tout le monde. Si vous avez des notions en informatique, vous pouvez même tenter de la créer vous-même.

Néanmoins l’idéal est de payer les services d’un professionnel qui le fera pour vous. Sinon, il existe de nombreux sites qui disposent d’un large catalogue. À vous de choisir ce qui vous plaît.

Site web - Créer sa marque de chaussure

Votre site est le reflet de vos produits et il porte également votre empreinte. Soyez libre d’innover tout en gardant en tête le public cible qui doit s’identifier à votre présentation.

Ainsi, votre page sera une sorte de lookbook dans laquelle vous allez exposer vos créations et les différentes façons de les porter. N’hésitez surtout pas à choisir des individus de différents sexes et différentes morphologies ou ethnies si vous voulez toucher un maximum de personnes. Après tout il n’y a pas d’âge pour porter des baskets, ni de sexe pour porter des talons haut.

S’aider des réseaux sociaux

Les sites web c’est bien, mais les réseaux sociaux ont plus de portée. Évidemment, en tant que marque de chaussure, vous devriez privilégier Instagram. Les autres réseaux comme Facebook, Tiktok et Pinterest sont également intéressants, mais moins dominants en matière de promotion.

L’avantage du branding sur réseaux est la facilité d’ouverture des pages. Il n’y a qu’une seule étape qui diffère entre l’ouverture d’un compte pro et privé.

Une fois que votre page est créée, elle vous permettra de poster du contenu sous forme de photos ou de vidéos. Il existe différents formats comme les stories, les réels et les publications simples.

Avoir un beau feed esthétiquement plaisant vous permettra d’attirer plus de gens. En publiant vos produits, vous pourrez aussi recevoir des commandes directement par messagerie privée.

Un autre aspect intéressant des sites sus-cités est la communication directe avec les acheteurs. Ces derniers auront l’occasion de donner leurs avis sur vos créations en commentant vos publications ou en envoyant des messages. En faisant cela, vous aurez la chance d’avoir un feedback honnête et instantané, mais aussi de vous rapprocher de votre clientèle.

Enfin, la majorité des réseaux sociaux offrent la possibilité de faire des publications sponsorisées, c’est-à-dire qu’ils boostent un de vos posts contre une certaine somme d’argent.

Ainsi, le public atteint sera plus important et vous pourrez faire connaitre votre marque. En plus, les algorithmes intelligents sélectionnent les profils des personnes susceptibles d’être intéressées par votre marque.

Avoir un numéro de téléphone professionnel

Si vous voulez éviter de mélanger vie privée et vie professionnelle, il vous faudra opter pour un numéro pro. Cela permettra aussi à votre business de gagner en autonomie. Par exemple, si vous êtes joignable 24h/24, vos employés ou collaborateurs auront une sorte d’assurance qu’ils peuvent vous appeler à toute heure de la journée en cas de problème.

Par contre, en choisissant de dissocier le travail de votre vie intime, vous donnez plus de responsabilité aux autres membres de votre entreprise. Ces derniers apprendront donc à faire sans vous.

Du côté des clients, vous donnez une image plus légitime en ayant un numéro consacré uniquement au boulot. De plus, ils vous contacteront en tant que marque et non pas en tant qu’individu, ce qui rend la tâche plus facile.

Il existe de nombreux opérateurs qui offrent des forfaits spéciaux, avec des prix très avantageux pour les professionnels. Il vous suffit de choisir celui qui vous convient.

Passer à l’étape marketing

Le marketing est une étape clé dans la création de tout business. Le meilleur conseil à suivre, c’est de commencer le plus tôt possible à promouvoir votre marque.

Faire connaître à travers les réseaux sociaux

Comme précédemment cité, les réseaux offrent un avantage énorme aux entreprises d’aujourd’hui grâce aux millions de gens qui s’y perdent chaque jour.

Faire connaître grâce à des célébrités

Le mot célébrité peut faire peur, mais il n’est pas nécessaire de faire parvenir votre produit à une méga star internationale afin de le faire valoir. En collaborant avec des influenceurs locaux ou bien de petites marques de vêtements, vous aurez déjà un coup de boost incommensurable.

Les opérations sponsorisées sont désormais monnaie courante et presque tout le monde y a recours.

Les e-commerces et les pop-ups

Deux façons originales de mettre en avant ces produits. Le e-commerce consiste à mettre en vente vos produits sur Internet, sur votre site web ou sur une plateforme qui s’occupera de vous héberger.

Les pop-ups, quant à elles, sont une pratique moins courante et pourtant très attrayante. Elles se définissent par l’ouverture d’une boutique éphémère sur une région donnée afin d’y mettre en vente des produits.

La notion de fugacité offre la sensation de privilège et celle de boutique mobile offre la proximité aux acheteurs qui ne peuvent pas se déplacer jusqu’à votre siège.

Les événements

Les événements spéciaux sont une aubaine pour rencontrer vos acheteurs et surtout avoir de la visibilité. Par exemple, en tant que marque de chaussure, vous pouvez proposer un concours dont le thème est la recréation d’une tenue iconique avec l’une de vos pièces.

Événement - Créer sa marque de chaussure

Les gens se pressent au jeu, surtout s’il y a un prix à gagner. Si l’événement est en ligne, les participants vous taguent, ce qui permet à leurs followers de vous découvrir.

Penser au packaging et à la livraison

Le petit plus qui vous démarquera des autres marques de chaussures est peut-être une simple boîte en carton. En effet, le packaging est très important aux yeux des clients. Plus il est élégant, plus il offre la sensation de privilège.

Un emballage de bonne qualité fait avec une matière non polluante et recyclable est le must-have en ce moment.

En ce qui concerne le design, la seule limite est l’imagination. Attention tout de même à négliger la praticité au profil de l’esthétique. N’oubliez pas que votre produit sera sûrement délivré et que vous visez la quantité. De ce fait, un packaging trop encombrant n’est pas une bonne idée.

En ce qui concerne la livraison, si vous comptez l’assurer vous-même c’est bien, sinon tâchez de bien choisir la société qui le fera pour vous. Un paquet qui arrive en retard, en mauvais état ou qui n’arrive pas à destination donnera une image péjorative de votre marque.

Il faudra donc sélectionner méticuleusement vos partenaires, mais aussi choisir des délais qui ne surmèneront pas vos employés et qui ne lasseront pas vos clients. Enfin, restez à l’écoute des acheteurs et prenez en compte leurs critiques constructives.

Passer à l’international

Bien que ça puisse faire peur, exporter son produit n’est pas une tâche difficile. Vous pourriez commencer par le faire vous-même à l’aide d’un service de livraison spécialisé ou bien par la poste. Avec le temps et si votre entreprise prend de l’ampleur, vous pourrez trouver un collaborateur afin d’assurer cette besogne.

L’internationalisation offre deux avantages majeurs. Le premier est bien évidemment l’augmentation de la portée de votre marque. Vous aurez un plus grand nombre de clients et donc une aide financière non négligeable.

Le deuxième atout est le prestige de se dire société locale et exportatrice vers d’autres pays. Avec la mention « worldwide shipping », vous êtes sûr de gagner en notoriété.

Ne pas oublier le dépôt de marque

Pour être propriétaire d’une marque, il faut impérativement faire un dépôt à l’Institut national de la propriété industrielle.

Ce qu’il faut savoir

Avant toute chose, il faut comprendre la définition d’une marque, ce qu’il y a à gagner en protégeant sa marque et les informations nécessaires pour faire un bon dossier. Tous les renseignements à ce sujet sont disponibles sur le site officiel de l’INPI.

Avant le dépôt, il faudra d’abord indiquer méticuleusement les produits à héberger sous la mention légale. Il faut savoir que la protection apportée par la certification est uniquement valable pour les biens ou services mentionnés. Il ne faut donc omettre aucun détail.

À l’heure du dépôt

Une fois que c’est chose faite, il faudra ordonner vos produits avec la classification de Nice. Cette dernière est subdivisée en plusieurs classes, les vêtements étant dans la rubrique numéro 25.

C’est également lors de cette étape que vous saurez le montant à payer à l’INPI en échange de la certification.

Il faudra ensuite vérifier la disponibilité de la marque. Le signe et le nom doivent être libres de droit. Globalement, du moment qu’il n’existe pas d’autre brand ou d’ancien brand qui assurent les mêmes services ou vendent les mêmes produits, alors la voie est libre.

Enfin, il ne reste plus qu’à passer au dépôt final. Toute la procédure se passe en ligne et le tarif moyen avoisine les 100 euros.

Vous recevrez un accusé de réception avec les informations nécessaires. L’Institut vous communiquera un numéro national qu’il faudra utiliser à chaque interaction avec cette dernière.

Votre marque est maintenant publiée dans le Bulletin officiel de la propriété industrielle. Les éventuelles erreurs sont à signaler dans les plus brefs délais. De son côté, l’INPI peut émettre des objections, des oppositions ou de simples remarques.

Si tout est en règle, alors la procédure est terminée et votre marque est officiellement sous copyright.

Comme vous le voyez, avoir sa propre marque n’est pas sorcier. Il suffit d’un peu de bonne volonté couplée à des efforts. Vous aussi, n’attendez plus pour vous lancer dans votre projet de création de chaussures et réalisez votre rêve au plus vite !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Demande de contact

Site actuellement en refonte

Notre site se refait une beauté actuellement, nos offres présentées ne sont plus valables, merci de revenir nous voir très vite !