Guide pour installer Wordpress en local

Apprenez pas à pas à installer Wordpress en local sur votre ordinateur afin de pouvoir commencer à travailler dessus.
comment installer wordpress en local

Table des matières

WordPress est un système de gestion de contenu dont les fonctionnalités sont indéniables. Il est libre et offre plusieurs possibilités en termes de création et de gestion de sites web. Si vous souhaitez renforcer votre site WordPress ou créer tout simplement un site WordPress, tout en étant certain de sa fiabilité, installez-le en local. L’installation de WordPress en local est sécurisant et vous permet de détenir une copie de votre site sur ordinateur. Mais surtout, vous pourrez travailler hors ligne ! Vous voulez en savoir plus sur le sujet ? Nous vous proposons dans cet article un tutoriel sur la façon d’installer WordPress en local.

Est-il utile d’installer WordPress en local ?

En installant WordPress en local, vous bénéficiez de plusieurs avantages pas des moindres. Avant tout, le fait de travailler en local vous permettra de réellement tester votre travail et de bien le peaufiner avant de le mettre en ligne. Découvrons pourquoi il est bon d’installer WordPress en local.

L’installation de WordPress en local est aisée et n’est pas volumineuse

Les fichiers que contiennent WordPress sont pour la plupart développés en PHP et sa base de données est en MySQL. Cela implique donc que dans sa version initiale, WordPress n’est pas très volumineux (au plus 50 Mo ). Il est donc facile à installer en local sur n’importe quel ordinateur. En réalité, cet ensemble est téléchargé sous forme d’un fichier zip. Dès que le fichier est décompressé, il est utilisable sur Windows, Mac ou Linux.

Vous n’êtes pas obligé d’installer WordPress en local, cela est clair et net. Toutefois, l’installation en local vous sera grandement utile si vous êtes un professionnel qui travaille en ligne, mais surtout si vous êtes développeur. En effet, grâce à un site hors ligne de WordPress, vous pourrez connaitre encore mieux le CMS, son fonctionnement. Vous mettrez ainsi en place des moyens pour y apporter votre touche personnelle, que ce soit en ce qui concerne les fonctionnalités ou en termes de design.

L’installation de WordPress en local est pratique

Lorsque vous installez WordPress en local, vous n’avez plus besoin d’acheter un hébergement. En effet, le disque dur de votre ordinateur hébergera directement votre site WordPress. Vous n’aurez donc plus besoin d’un serveur à distance. En utilisant WordPress localement, vous pourrez aisément créer un site web hors ligne. Et ce, malgré le fait que vous n’aurez pas recours à un hébergeur. Dès que votre site en local sera prêt, vous pourrez le transférer sur un serveur pour le mettre en ligne. Pratique, ne trouvez-vous pas ?

L’installation de WordPress en local permet de créer une copie du site en ligne

En installant WordPress en local, le second gros avantage est que vous pouvez créer sur votre ordinateur une copie de votre site WordPress en ligne. À quoi cela vous servira ? Eh bien, avec une copie hors ligne, vous pourrez effectuer des modifications ou des tests, pendant que le vrai site fonctionnera en ligne. Vous pouvez sans risques ajouter du code, casser ou tester. Votre site en ligne ne risquera aucune interruption et ne sera en rien impacté. Cet aspect de l’installation de WordPress en local est d’autant plus utile lorsque vous en êtes à vos débuts et que vous souhaitez créer votre site.

Vous avez la possibilité de créer en local du faux contenu afin de réaliser toutes sortes de tests extrêmes. Et ceci, dans le but d’assurer le bon fonctionnement du code de votre site WordPress tel un bon engrenage en acier. À titre d’exemple, si vous gérez en ligne une boutique e-commerce sur WooCommerce, vous pouvez passer sur votre WordPress local une multitude de fausses commandes. Ou encore, utiliser FakerPress pour créer des faux articles.

En réalisant ces tests, vous décèlerez plus aisément les failles que comportent votre site en ligne, et pourrez y remédier. En clair, utilisez votre site WordPress en local comme site brouillon de la version qui est en ligne avant d’y rendre effectives les modifications.

L’utilisation de WordPress en local est quasiment gratuite et peut se faire sans connexion

Le travail en local ne nécessité pas l’utilisation d’Internet. Par conséquent, vous pourrez sans difficultés travailler en campagne, dans l’avion, dans le train, ou dans toute autre zone où Internet n’est pas vraiment accessible.

Comment installer WordPress en local ?

Pour installer WordPress en local, vous aurez à suivre quatre grandes étapes. Il s’agit de l’installation d’un serveur web local, du paramétrage de ce serveur, de la création d’une base de données, du téléchargement et l’installation de WordPress. Examinons sans plus tarder de façon détaillée ces différentes étapes.

Première étape : L’installation de MAMP, de XAMP ou de WAMP

La première étape pour installer WordPress en local est de créer un environnement, autrement dit un localhost (serveur local). Et ceci, en utilisant un logiciel particulier de modèle « WAMP ». Rappelons à cet effet qu’un serveur local est ce qui vous permet de faire fonctionner au mieux un site web directement sur votre propre ordinateur.

Plusieurs logiciels de type WAMP sont utilisés pour servir de serveur local à l’installation de WordPress. Il s’agit notamment de XAMPP, MAMP, ou WampServer. Ils sont tous disponibles sur Mac et sur Windows. Toutefois, le plus simple à utiliser reste MAMP. Ce dernier met à votre disposition tous les outils nécessaires afin que vous exécutez facilement WordPress sur votre ordinateur.

Pour y parvenir, commencez par télécharger MAMP (sur Mac ou Windows) en vous rendant sur le site web officiel de MAMP. En fonction de votre système d’exploitation, vous téléchargerez la version qui convient. Dès que le téléchargement est terminé, faites un double-clic sur l’icône de MAMP (ça devrait ressembler à MAMP _2.0.3.dmg). Vous n’aurez qu’à vous laisser guider ensuite en suivant les étapes pour installer le logiciel.

Notez que les différentes étapes à suivre sus-énumérées sont celles pour Mac. Les démarches demeurent néanmoins les mêmes pour Windows.

Deuxième étape : Démarrage de l’application et configuration des paramètres de base de MAMP

Nous vous expliquons en détails ces deux points.

Le démarrage de l’application

Une fois que le logiciel qui servira de serveur est installé, vous devez démarrer l’application. Pour ce faire, il vous faudra vous rendre dans votre dossier « Application ». Ensuite, vous sélectionnerez MAMP et vous cliquerez sur son icône (MAMP.app). Vous pourrez ainsi démarrer l’application.

La configuration des paramètres

Après le lancement des serveurs, vous devez configurer les paramètres de MAMP. Lorsque vous procéderez aux paramétrages, il est possible que MAMP exige un mot de passe administrateur. À ce niveau, il est important que vous comprenez que MAMP exécute deux types de processus (Apache et MySQL). C’est donc en fonction des paramètres que vous aurez défini pour chacun de ces processus, que vous aurez besoin ou pas de renseigner un mot de passe.

En vue de cela, vous devez faire un clic sur le bouton « préférences », une fois que vous ouvrez MAMP, et faites ensuite un clic sur « Ports ». Le port MAMP par défaut pour MySQL est 8889. Celui pour Apache est 8888. Lorsque vous maintiendrez cette configuration comme telle, aucun mot de passe ne vous sera demandé. Tout ce que vous aurez à faire c’est d’intégrer à l’URL, le numéro de port. Mais dans le cas où vous remplacerez le numéro de port par un autre (port 80 pour celui d’Apache par exemple), votre mot de passe vous sera toujours demandé.

Pour finir, vous devez spécifier dans l’onglet « Serveur web », une racine de document (comme /Users/USERNAME/Sites/wordpress/). C’est à partir de cette racine de document que l’ensemble de ces fichiers seront affectés à votre serveur web local. En d’autres termes, c’est dans ce dossier que seront placés vos fichiers de façon à ce que vous y accédez sur votre serveur local. Dès que tous les paramètres ont été modifiés, enregistrez-les en appuyant sur OK.

Troisième étape : Mise en marche des serveurs et réalisation de la base de données

Dès que l’application est démarrée, l’action suivante est de lancer les serveurs MAMP MySQL et Apache. Comment faire ? C’est très simple ! Sur l’écran principal de MAMP, appuyez sur « Démarrer les serveurs ». À partir de là, les serveurs sont démarrés. Dès que les serveurs sont démarrés, vous verrez apparaître dans votre navigateur web par défaut, la page de démarrage MAMP. Mais si vous voulez faire plus simple, vous pouvez juste rester dans la fenêtre MAMP et faire un clic sur « Ouvrir la page de démarrage ».

Une fois que la page Web est ouverte, vous devez sélectionner « phpMyAdmin » qui se trouve dans le bandeau supérieur. C’est ici que vous créerez la base de données. Cette base servira à la sauvegarde de tous les éléments de votre site. Après avoir sélectionné « phpMyAdmin », cliquez sur l’onglet « Base de données ». Ensuite, dans le champ Nom de base de données, donnez un nom à la nouvelle base de données que vous créez. Vous pouvez nommer cette base de données « WordPress » par exemple. Ce n’est qu’un exemple. Retenez juste que le nom de la base de données doit être en adéquation avec votre site internet. Pour finir, vous cliquerez sur « Créer ».

Quatrième étape : Téléchargement et Installation de WordPress

Il s’agit ici de la dernière étape du processus d’installation de WordPress en local. Alors, une fois que vous avez installé le serveur local, configuré les paramètres de base et crée la base de données, il faut maintenant télécharger et installer WordPress.

Le téléchargement de WordPress

Commencez par télécharger sur le site WordPress.org, la dernière version de WordPress. Décompressez ensuite l’archive qui a été téléchargée (vous la téléchargerez en fichier archive). Placez ensuite dans le dossier « htdocs » de l’application MAMP, le dossier WordPress. Dans votre navigateur web, entrez « http//localhost:8888 ». Vous verrez la page d’installation de WordPress s’ouvrir, avec la possibilité de choisir une langue. Sélectionnez la vôtre, puis cliquez successivement sur « Continuer » et « C’est parti ! ».

L’installation de WordPress

Suite à l’étape précédente, vous verrez apparaître un menu avec des champs vides. Vous devez les remplir afin que l’installation de WordPress soit effective.

Les informations à renseigner sont le nom de la base de données, le nom d’utilisateur, le mot de passe, l’adresse de la base de données et le préfixe des tables :

· pour le nom d’utilisateur et le mot de passe, vous devez juste mettre « root ». En ce qui concerne le nom de la base de données, il s’agit évidemment de celle que vous avez crée préalablement dans phpMyAdmin ;

· quant à l’adresse de la base de données, vous n’aurez qu’à conserver l’information par défaut « Localhost », puisque vous êtes en train d’installer WordPress en local ;

· pour le préfixe des tables, il suffira juste d’associer aux différentes tables qui seront créées pendant l’installation de WordPress, un préfixe. En réalité, cette information est vraiment pratique lorsque vous avez hébergé plus d’un site sur la même base. Mais lorsque cela n’est pas votre cas, vous pouvez juste maintenir « wp_ » (la valeur par défaut).

Une fois les champs bien remplis, appuyez sur « Envoyer », et ensuite sur « Lancer l’installation ». Une autre page s’ouvrira et vous demandera encore de renseigner quelques informations nécessaires à la gestion du site. Ce sont le titre du site, le mot de passe, l’identifiant, votre adresse de messagerie et la visibilité par les moteurs de recherche. Ce dernier point permet en fait de demander à Google que votre site soit visible dans les résultats des requêtes. Mais rassurez-vous, puisque vous serez en local, Google ne viendra de toute évidence pas parcourir les fichiers qui seront sur votre ordinateur.

La dernière phase de l’installation

Suite au renseignement des informations, vous cliquerez sur « Installer WordPress ». Quelques instants plus tard, l’installation de WordPress vous sera confirmée sur une nouvelle page. Eh oui, que de pages dans ce processus 😉 ! Tout ce qu’il vous restera à faire à partir de là c’est de vous connecter avec le nom d’utilisateur ou identifiant, ainsi que le mot de passe que avez choisi précédemment. Et voilà, vous avez fini d’installer WordPress en local et vous pourrez l’exploiter sur votre Mac !

En pratique, vous verrez que ces différentes étapes ne sont pas très compliquées. Rappelez-vous en outre que ces étapes sont les mêmes que sur Windows.

Quelle est la seconde méthode pour installer Wordpress en local ?

Il y a bien une autre manière d’installer WordPress en local. Elle n’est pas aussi connue que l’utilisation d’un serveur de type WAMP, mais elle est encore plus simple. En effet, il s’agira de procéder à l’installation de WordPress en local avec « Instant WP ». Ce dernier est un logiciel autonome, libre et surtout très complet. Il permet d’installer simplement et juste en quelques clics un environnement WordPress qui fonctionne comme il faut, et surtout qui est très complet. Vous n’aurez donc pas à vous soucier du codage, de la programmation ou du serveur de votre site en local.

Grâce à Instant WP, vous pourrez développer votre site WordPress sur tous types d’ordinateurs Windows. Vous transformez votre ordinateur en un serveur de développement pour WordPress. Mais le meilleur avec ce logiciel c’est que vous avez également la possibilité de le lancer à partir d’une clé USB toute simple, sans internet. De plus, vous pourrez y installer le nombre de blogs WordPress voulu. Les étapes à suivre pour installer WordPress en local avec Instant WP sont assez simples.

Première étape : Téléchargement du logiciel et installation du programme

Vous commencerez par télécharger votre logiciel Instant WP, de 56 Mo environ. Téléchargez-le sur votre disque dur, en vous rendant sur le site. Vous pourrez ainsi y télécharger les versions qui conviennent selon votre système d’exploitation (Windows et Mac).

Après avoir téléchargé le logiciel, vous pouvez passer à l’installation du programme. Pour ce faire, sélectionnez le répertoire d’installation du programme. Il peut s’agir d’une clé USB ou d’un disque qui peut être enlevé (amovible). Une fois le répertoire d’installation choisie, cliquez sur « InstantWP.exe » afin d’accéder au programme.

Précisons que la version actuelle d’InstantWP est la 4.2. Cette dernière est constituée de MySQL 5.1.46, de PHP 5.3.2, d’Apache 2.2.15 et de WordPress 3.3.2.

Deuxième étape : Installation et lancement d’InstantWP

Dès que vous téléchargez le logiciel et que la console InstantWP s’ouvre, cela signifie que l’installation a été un succès. Vous pourrez donc le lancer et exploiter votre site WordPress depuis n’importe quel navigateur. Toutefois, après l’installation, il est possible qu’InstantWP cherche à se lancer avec IE à son démarrage. Mais cela n’est en rien un problème, parce qu’avec l’URL locale, vous pourrez utiliser le navigateur de votre choix.

En outre, Instant WordPress vous est fourni avec quelques pages ou articles par défaut, des thèmes traditionnels ainsi que des commentaires. Toutefois, pour profiter des dernières fonctionnalités de ce logiciel et développer votre site WordPress local en toute sécurité, veillez à procéder régulièrement aux mises à jour. Et soyez rassuré de ce que les mises à jour se font sans difficulté aucune. Instant WP est véritablement facile à prendre en main. Vous n’aurez donc aucun problème à apprendre son fonctionnement.

Comment installer Wordpress en local : en résumé

Somme toute, l’installation de WordPress en local se fait selon deux procédés. La première consiste à vous servir d’un localhost (de type WAMP) pour créer un environnement WordPress. Vous devez ensuite installer le serveur, créer une base de données et installer sur votre ordinateur WordPress. Et le tour sera joué ! La seconde possibilité qui s’offre à vous est d’utiliser le logiciel Instant WP qui est une solution très simple et complète pour installer WordPress en local.

Alors, avec quelle méthode envisagez-vous installer WordPress en local ? Quelle solution vous semble plus aisée ?